La 15/6 D

Une 15/6 D dans sa livrée 1951

 

La 15/6 D succède à la 15/6 G en juin 1947. Le montage d'une nouvelle boite de vitesses permet de rétablir le sens de rotation du moteur à droite, d'où sa nouvelle appellation. La 15/6 D est facilement reconnaissable à sa nouvelle calandre ornée d'un nouveau monogramme chromé "15, 6 cyl" surmontant une paire d'ailes chromées, ceci afin de dissimuler le trou de manivelle agrandi pour accéder au nez de boite placé plus haut que sur la 15/6G. 

 

Caractéristiques techniques

 

Moteur 6 cylindres en ligne 2867 cm3 ( 78x100 ) tournant à droite.

Puissance 77 ch à 3.800 tr/mn. Couple 19,5 mkg à 1.500 tr/mn. 16 CV fiscaux.

Boite 3 vitesses (2e et 3e synchronisées), couple conique 8x31. Vitesse 130 km/h.

Pneus Michelin 185x400 Pilote, montés sur les nouvelles jantes BM couleur ivoire(à partir de sep 47).

Longueur 4,76 m, largeur 1,79 m, empattement 3,09 m, voies av/ar 1,48 m, Poids 1.325 kg.

 

Principales modifications

Automne 1947 : 

 

 

 

Les jantes Pilote laissent la place à de nouvelles jantes BM à voiles pleins et petits enjoliveurs couleur ivoire. Le tour de la calandre est chromé alors que les barres verticales restent peintes. Les feux de position sur les ailes avant disparaissent.

 

Eté 1948 :

  

La calandre est entièrement chromée. Modification de la fixation du volant moteur.

 

Début 1949 :

  

Nouveaux sabots d'aile  quadrillés et sièges Pullman en remplacement des sièges tubulaires. 

 

Fin 1949 :  

 

 

Adoption de nouveaux enjoliveurs chromés de grand diamètre et rétablissement des feux de position sur les ailes avant.

 

Avril/Mai 1950 : 

 

 

Montage de jantes ajourées Lambert-Nivelles de fabrication belge pendant la grève chez Michelin.

 

Juin 1950 :  

 

 

 

 

La 15/6 change d'aspect avec ses nouveaux pare-chocs droits nervurés et ses volets de joues d'ailes. A l'intérieur, le volant passe à 2 branches au lieu de 3, le tableau de bord s'orne de barres horizontales et les sièges adoptent un velours de mohair gris. Embrayage monodisque en remplacement du bidisque.

 

Avril 1952 :  

 

Bas des garnitures de portes en tissu plastifié gris. Un  flexible de frein arrière au lieu de deux.

 

Mai 1952 :  

 

Remplacement des feux de position par des clignotants avant et arrière. Jantes à 4 fentes. 

 

Juin 1952 : 

 

 

Nouveaux encadrements de vitres gris perle. Nouveau  tableau de bord avec cendrier et sans barres horizontales. Essuie-glace en bas du pare-brise avec commande au tableau de bord.

 

Juillet 1952 :

 

Tableau de bord peint en gris. Apparition de la nouvelle malle bombée.

 

Automne 1953 : 

 

 

 

Ré-apparition de la 15/6 Familliale produite à 495 exemplaires seulement jusqu'en août 54 au prix de 934.920 F. Nouvelles couleurs Bleu d'Islande AC122, Gris Perle AC126 et Gris Fumée AC124 en plus du Noir AC111.

 

Automne 1954 :

 

Nouvelles couleurs Bleu Nuit AC601 et Gris Bruyère AC131.

 

Début 1955 : 

 

 

Apparition d'un deuxième feux sur l'aile arrière droite et déplacement du monogramme "15, 6cyl" au centre de la malle. La production de la berline 15/6D cesse en février, celle de la familiale en août.

 

 

 

1947 - 1952

Malle à roue de secours apparente

 

1952 - 1956

Malle bombée

 

1947 - 1950

Tableaux de bord

à barrettes verticales

1950 - 1952

Tableaux de bord

à barrettes horizontales

1952 - 1955

Tableaux de bord

à cendrier

 

Production et tarif

 

La 15/6D sera produite de juin 1947 à août 1955 à  41.926 exemplaires.

A partir d'avril 1954, elle laisse la place progressivement à la 15/6H.

 

 

Année

 Production

Numéros de série

  Tarif

1947

     69 unités

682 730 à 682 768

330.200 F

1948

2 731 unités

682 769 à 685 500

507.700 F

1949

6 047 unités

685 501 à 691 547

580.000 F

1950

9 400 unité

691 600 à 701 600

628.000 F

1951

11 752 unités

701 601 à 713 000

739.000 F

1952

8 376 unités

713 001 à 721 650

859.620 F

1953

2 388 unités

721 651 à 723 710

859.620 F

1954

1 104 unités

723 711 à 724 950

869.920 F

1955

     59 unités

724 951 à 725 390