Les 11 de 52 à 57

La 11 Normale avec sa nouvelle malle rectangulaire

 

L'année 1952 marque un tournant dans l'évolution de la Traction. Sa présentation et sa finition n'ont pratiquement pas bougé depuis 1934 et la concurrence propose des modèles à l'esthétique plus moderne, bien que souvent moins abouties techniquement. Citroën va donc moderniser sa Traction. Les transformations les plus visibles sont la nouvelle malle rectangulaire et les pare-chocs droits montés fin juillet. Mais comme on l'a vu dans la rubrique des onze 1945-1952, de nombreuses améliorations sont apparues peu à peu depuis le mois d'avril avec le pédalier surélevé, le nouvel habillage du tableau de bord et des fenêtres, les nouvelles garnitures de sièges, les clignotants avant et arrière, et les essuie-glace en bas du pare-brise.

 

Dimensions et poids

 

Modèle Longueur Largeur Empattement Voie AV Voie AR Poids
  11 BL 4,45 m 1,67 m 2,91 m 1,37 m 1,35 m 1.070 kg
  11 B 4,65 m 1,79 m 3,09 m 1,49 m 1,47 m 1.120 kg
  Familiale 4,85 m 1,79 m 3,27 m 1,49 m 1,47 m 1.170 kg

 

Principales modifications

 

Juillet 1952 :

 

Apparition de la nouvelle malle bombée et des pare-chocs droits.

 

Juillet 1953 :

 

Réapparition de la 11 familiale dont la production est interrompue depuis 1940.

 

Octobre 1953 :

 

Nouvelles couleurs gris perle AC 126 et bleu d'Islande AC 122 en plus du noir AC 111.

 

Avril 1954 :

 

 

Réapparition de la 11 commerciale avec hayon en une seule partie. En plus des trois couleurs de la berline, elle est livrable avec une couleur spécifique, le bleu RAF AC 130.

 

Octobre 1954 :

 

Nouvelles couleurs Bleu Nuit AC601 et Gris Bruyère AC131.

 

Mai 1955 :

 

 

 

 

 

 

 

 

Le moteur, dessiné plus de 20 ans auparavant, est sensiblement modernisé : nouveau vilebrequin, bielles à coussinets minces, nouveaux pistons, distribution, soupapes... Bien qu'il garde la même cylindrée de 1911cm3, ce nouveau moteur baptisé "11D" développe maintenant 60 ch à 4000 tr/mn, avec un taux de compression augmenté à 6,8.

 

Ce moteur se reconnaît,  outre l'inscription 11D sur la culasse, par sa tubulure de remplissage d'huile située à l'avant, son filtre à air plat monté perpendiculairement, et sa pompe à eau sans presse-étoupe. 

 

1956 et 1957 :

 

 

Éclipsées par la toute nouvelle DS19, les Traction ne connaîtront plus d'évolution, jusqu'à la dernière 11, une familiale, livrée le 25 juillet 1957 au concessionnaire de Saint Malo.

 

 

Production et tarif

11 BL   (berline légère)

Année  Production Numéros de série   Tarif
1952 29 463 unités 582 201 à 612 000 629.230 F
1953 25 048 unités 612 001 à 636 000 629.230 F
1954 15 922 unités 636 901 à 652 800 629.230 F
1955 15 007 unités 652 801 à 667 400 623 000 F
1956   8 372 unités 667 401 à 675 905 637 000 F
1957   1 248 unités 675 906 à 677 500 647 500 F

11 B   (berline et familiale)

Année  Production Numéros de série   Tarif
1952 23 298 unités 212 101 à 236 600 664.330 F
1953 34 532 unités 236 601 à 270 800 664.330 F
1954 27 959 unités 270 801 à 299 999 664.330 F
1955 23 778 unités 403 601 à 427 300 657 700 F
1956 14 596 unités 427 301 à 441 900 672 000 F
1957   2 616 unités 441 901 à 444 600 682 500 F

11 C   (commerciale)

Année  Production Numéros de série   Tarif
1954 2 460 unités 293 563 à 295 000 765 330 F
1955 3 948 unités 301 001 à 304 640 765 330 F
1956 2 164 unités 304 641 à 307 180 797 000 F
1957    686 unités 307 181 à 307 861 807 500 F